EN NEWS 

Le coup de cœur Green finance : Baromètre sur la positivité !

Claudia RUZZA – Présidente du Directoire Fondation Positive Planet

L’Institut de l’Economie Positive a créé des indices de positivité des nations, des territoires et des entreprises.

PARIS, FRANCE, December 8, 2020 /EINPresswire.com/ —

L’économie positive propose un nouveau modèle où les richesses créées ne sont pas une fin en soi mais un moyen pour servir une croissance positive, durable et inclusive. Pour permettre à ce nouveau paradigme de devenir la référence, et accompagner les acteurs économiques dans leur transformation positive, il est nécessaire de pouvoir évaluer les progrès accomplis ainsi que ceux qu’il reste à faire pour mieux prendre en compte l’intérêt des générations futures. De ce fait, l’Institut de l’Economie Positive a créé les indices de positivité des nations, des territoires et des entreprises.

Ces indices constituent une mesure alternative de la richesse et de la performance pour les acteurs publics et privés et analysent la capacité des acteurs à placer l’altruisme et l’intérêt des générations futures au cœur de leurs priorités. Ils ont pour objectif de constituer de nouveaux référentiels permettant d’assurer le suivi des progrès accomplis en matière de performance durable. Ces nouveaux outils doivent servir de boussoles pour mieux orienter la prise de décision et l’action des parties prenantes autour d’objectifs partagés.

Positive Planet
Créée par Jacques ATTALI en 1998, et épaulé par Claudia RUZZA (présidente du Directoire Fondation) ainsi que toute leur équipe, Positive Planet lutte contre la pauvreté et toutes formes de discrimination (exclusion professionnelle, genre, origine sociale, etc.) en utilisant une solution innovante auprès des populations les plus précaires : l’entrepreneuriat positif. Leur mission est de fournir à chacun, les moyens d’entreprendre et de créer les conditions d’une résilience et d’un épanouissement professionnel, culturel, social et durable.

l’Institut de l’Économie Positive
Lancé par Jacques Attali il y a vingt ans, l’Institut de l’Économie Positive révèle et accompagne tous les acteurs (citoyens, entreprises, territoires etc.) qui œuvrent à une économie positive. Il s’agit de prioriser le long terme et l’intérêt des générations futures par des actions concrètes. L’Institut s’engage à apporter des réponses permettant à tous les acteurs de la société de se saisir des objectifs économiques, sociaux et environnementaux ainsi que de les appréhender comme une valeur en soi, pour agir dans l’intérêt des générations présentes et futures.

L’Institut de l’Économie Positive a pour mission de mesurer la positivité, c’est à dire l’impact à long terme, des nations, des territoires, des entreprises françaises et internationales, mais également des investissements des fonds de pension, des fonds de private equity, des family offices et de tous les autres acteurs financiers, pour accompagner et conseiller ces acteurs vers une transition positive. Le degré d’avancement dans l’économie positive se mesure grâce aux indices de positivité développés pour les nations, pour les territoires et pour les entreprises. En effet, pour guider et accompagner les acteurs dans leur transformation positive, il est essentiel de pouvoir évaluer les progrès accomplis ainsi que ce qu’il reste à faire.

L’indice de positivité des entreprises
L’objectif de l’indice de positivité des entreprises est de constituer un référentiel de suivi du progrès des entreprises en termes de performance durable. Il est un véritable outil de diagnostic et d’aide à la réflexion stratégique, permettant aux entreprises d’explorer de nouvelles façons de mesurer, d’analyser et de communiquer sur leurs performances, à la lumière de leur impact sur les générations suivantes.

L’Institut publie également chaque année un baromètre de la positivité des entreprises du CAC40, basé sur l’étude des résultats publics de ces entreprises, qui met en valeur des chiffres clés et bonnes pratiques qui permettent aux clients de l’Institut de se benchmarker, de s’inspirer et de progresser. Parmi ces bonnes pratiques, nous retrouvons : L’entretien de conditions de travail positives et engagement des collaborateurs, le partage équitable et inclusif de la valeur produite par l’entreprise ou encore l’empreinte environnementale. En conséquence, dans le cadre de ces baromètres, la capacité d’une entreprise à communiquer de façon transparente sur l’ensemble de ses démarches positives est plus déterminante pour son score que dans le cas d’un calcul de la positivité réalisé à partir de sources internes. En effet, l’absence d’une donnée requise pour le calcul de l’indice entraîne une note nulle à l’indicateur concerné. Les entreprises sont évaluées sur les mêmes critères afin d’assurer d’une cohérence globale et une équité des résultats.

L’indice de positivité des départements
L’objectif de l’indice de positivité des territoires est de constituer un référentiel de suivi du progrès des territoires en termes de performance durable. L’indice de positivité est composé de 25 indicateurs répartis dans 5 dimensions (environnement positif, dynamique positive, inclusion positive, cadre de vie positif, gouvernance positive) offrant une vision à 360° de la performance du département. Ces indicateurs sont à la fois quantitatifs et qualitatifs et prennent en compte l’intérêt des générations futures.

L’indice de positivité des régions
L’indice de positivité des territoires constitue un référentiel de suivi du progrès des territoires en termes de performance durable. Une première version de l’indice des territoires a été créée en 2015 dans le cadre du Forum de l’économie positive du Havre (LH Forum), à l’échelle de la ville. En 2018, de nouvelles versions ont été développées au niveau des villes et des départements. Aujourd’hui, l’indice de positivité des régions est en cours de développement avec la région Hauts-de-France.

L’indice de positivité des villes
Une première version de l’indice des villes a été créée dans le cadre du Forum de l’économie positive du Havre (LH Forum), en 2015 en collaboration avec les villes du Havre, de Bordeaux et d’Aix en Provence et de la Fabrique Spinoza. Depuis, cet indice a été revu afin de le rendre plus agile et cohérent avec le développement d’autres indices de positivité des territoires, comme celui des départements et des régions.

Retrouvez l’article en entier sur Green-Finance

Boggiani
Green-Finance
+33 1 40 20 13 13
email us here

Related posts

Leave a Comment